Archive

de yachts classiques

L’Archive des Yachts Classiques a pour objectif de fournir à tous les passionnées un instrument utile et facile à consulter, qui résume les informations essentielles sur les protagonistes des rassemblements qui, dans le monde entier, garde en vie la culture de la voile classique.

 

Download on the App Store

Catégories

Vintage Yachts, Classic Yachts and Spirit of Tradition

Les bateaux qui participent aux régates pour bateaux classiques et d’époque sont divisés en trois catégories principales : Yachts d’Époque (Vintage Yachts), Yachts Classiques (Classic Yachts) et Yachts Esprit de Tradition (Spirit of Tradition Yacht). Le règlement pour la jauge et pour les régates des Yachts d’ Epoque et Classiques, émis périodiquement par le Comité International de la Méditerranée (Cim), définit Yachts d’Epoque les bateaux en bois ou métal, lancés avant le 31 décembre 1949. Les Yachts Classiques sont les bateaux en bois ou métal lancés avant le 31 décembre 1975. Les Yachts Esprit de Tradition sont ces bateaux qui, bien que réalisés avec des techniques et des matériaux modernes, ont été construits après 1970 et ont un aspect fidèle aux projets traditionnels. Il existe d’autres catégories telles que les Répliques de Yachts d’Epoque (bateaux qui, indépendamment de la date de lancement, ont été construits conformément aux projets antérieurs à 1950) et les Répliques de Yachts Classiques (bateaux qui, indépendamment de la date de lancement, ont été construits conformément aux projets antérieurs à 1976).

A l’occasion de chaque rassemblement d’autres classes de bateaux peuvent être formées selon leur typologie. Par exemple: les Classes Métriques (les 12 Mètres Jauge Internationale, les 8 Mètres J.I., les 6 Mètres J.I., les 5.50 Mètres J.I. etc.), les Big Boats (bateaux de longueur supérieure à 30 mètres), les J-Class ou des classes composées, par exemple, par des monotypes historiques comme Dragone. Un classement différent est établi pour chaque classe.

Le Règlement du Cim, adopté également en Argentine et à Cowes en 2001 à l’occasion de l’America’s Cup Jubilee, s’applique exclusivement à des yachts monocoque à voile d’une longueur supérieure à 7,50 mètres (ou inférieure, à condition d’être pontés)..

Pour faire rivaliser entre eux des bateaux parfois très différents, à chacun d’entre eux est attribué le dénommé rating, un numéro résultat d’une formule qui prend en compte de nombreux paramètres parmi lesquels l’ancienneté du bateau, la longueur, le gréement et la superficie de voilure. Ce coefficient est ensuite inséré dans une autre formule pour déterminer le Facteur de Temps Compensé (Ftc), c’est à dire un facteur qui établit combien de secondes par miles doivent être déduites du temps réel employé par chaque bateau, afin d’obtenir le temps compensé valable pour établir le classement. Ces informations apparaissent sur un Certificat de Jauge, rédigé pour chaque bateau par la Commission Technique de chaque association nationale de voiles d’époque, qui s’occupe également de son renouvellement annuel.

Les associations nationales de voiles d’époque qui forment le Cim sont l’Association Italienne de Voiliers d’Epoque (Aive), fondée en 1982, la française Association Française des Yachts de Tradition (Afyt), fondée en 1994, la monégasque Association Monégasque Bateaux Classiques (Ambc), fondée en 1999, et l’espagnol Real Asociación Nacional de Cruceros (Ranc), fondée en 1974.

Voir tous les bateaux de la catégorie

Gréements

Sloop Marconi ou Bermudien

C’est le gréement le plus diffus, composé d’un seul mât avec la voile principale de forme triangulaire, appelé grand-voile, et par un foc ou un génois à l’avant, généralement aussi de forme triangulaire.

Sloop aurique

La grand-voile est de forme quadrangulaire, avec le bord supérieur envergué sur un espar, généralement en bois, appelé corne. Sur le sloop aurique il n’y a qu’une seule voile avant. Entre la corne de la grandvoile et la partie finale du mât il est possible de gréer une autre voile triangulaire, appelée flèche.

Cotre Marconi ou Bermudien

Il y a toujours un mât avec la grand-voile triangulaire, mais les voiles avant sont deux (la trinquette et le foc) ou plus.

Cotre aurique

La grand-voile est de forme quadrangulaire, avec le coté supérieur envergué sur un espar, généralement en bois, appelé corne. Sur le cotre aurique il y a deux voiles avant (la trinquette et le foc) ou plus. Entre la corne de la grand-voile et la partie finale du mât il est possible de gréer une autre voile de forme triangulaire, appelée flèche.

Goélette Marconi ou Bermudienne

Les mâts peuvent être deux ou plus (goélette à trois mâts, à quatre mâts etc.). Quand les deux mâts sont de la même hauteur elle est appelée goélette à mâts égaux. Cependant, sur la goélette classique le mât avant, le plus bas, s’appelle mât de misaine tandis que celui arrière, le plus haut, s’appelle grand mât. Les voiles gréées sur les mâts ont une forme triangulaire.

Goélette aurique

Les mâts peuvent être deux ou plus (goélette à trois mâts, à quatre mâts etc.). Quand les deux mâts sont de la même hauteur elle est appelée goélette à mâts égaux. Cependant, sur la goélette classique le mât avant, le plus bas, s’appelle mât de misaine tandis que celui arrière, le plus haut, s’appelle grand mât. Les voiles gréées sont auriques, c’est à dire de forme quadrangulaire.

Goélette à voiles d’étai

Les mâts peuvent être deux ou plus (goélette à trois mâts, à quatre mâts etc.). Quand les deux mâts sont de la même hauteur elle est appelée goélette à mâts égaux. Cependant, sur la goélette classique le mât avant, le plus bas, s’appelle mât de misaine tandis que celui arrière, le plus haut, s’appelle grand mât. La voile gréée sur le grand mât est de forme triangulaire ; entre le grand mât et le mât de misaine, se trouvent une ou plusieurs voiles de forme triangulaire gréées sur un ou plusieurs câbles en acier (étais) qui relient le grand mât au mât de misaine.

Ketch Marconi ou Bermudien

Dans les deux cas il y a deux mâts et les voiles sont de forme triangulaire. Le plus haut est à l’avant et est appelé grand mât tandis que le plus bas est à l’arrière et est appelé mât d’artimon. Sur le ketch le mât d’artimon est situé en avant de la mèche de gouvernail.

Ketch aurique

Il y a deux mâts et les voiles sont de forme quadrangulaire (aurique). Le plus haut est à l’avant et est appelé grand mât tandis que le plus bas est à l’arrière et est appelé mât d’artimon. Sur le ketch le mât d’artimon est situé en avant de la mèche de gouvernail.

Yawl Marconi ou Bermudien

Dans les deux cas il y a deux mâts et les voiles sont de forme triangulaire. Le plus haut est à l’avant et est appelé grand mât tandis que le plus bas est à l’arrière et est appelé mât de misaine. Sur le yawl le mât de misaine est situé en arrière de la mèche de gouvernail.

Yawl aurique

Sur le yawl aurique il y a deux mâts et les voiles sont de forme quadrangulaire (auriques). Le plus haut est à l’avant et est appelé grand mât tandis que le plus bas est à l’arrière et est appelé mât de misaine. Sur le yawl le mât de misaine est situé en arrière de la mèche de gouvernail.

Recherche

Archive historique complet

557 yachts trouvés