Cinquante voiliers classiques et d'époque mettent le cap sur Mahón pour la neuvième Copa del Rey Trophée Panerai

août 2012

Entre le 28 août, date à laquelle débutent les inspections et les inscriptions des bateaux, et le 1er septembre, date de remise des trophées par Officine Panerai aux vainqueurs de cette compétition sur trois jours, ces merveilles de la voile classique évolueront sur les eaux face au Club Marítimo de Mahón, co-organisateur de la régate avec le Real Club Náutico de Barcelona.

À la fin de la période officielle d’inscription, on comptait 45 voiliers classiques et d'époque venant de 9 pays : Espagne, Italie, France, Royaume Unie, Allemagne, États-Unis, Bermudes, Malte et Russie.

Parmi eux, une dizaine de nouveaux venus participent à cette neuvième année de la Copa del Rey-Trophée Panerai, l’une des manifestations les plus populaires dans le calendrier de voile classique en Méditerranée et qui fait partie du circuit du  Panerai Classic Yachts Challenge sponsorisé par Officine Panerai.

Chacun de ces yachts légendaires a sa propre histoire et a été soumis à une restauration minutieuse afin de retrouver toute sa splendeur. 

La plupart de ces bateaux historiques sont fidèles au Trophée Panerai et certains n’ont pas manqué une seule des neuf éditions ayant eu lieu sur l’île. C’est le cas de la goélette aurique Freda construite en 1978 d’après des plans de 1835 par l’américain Murray Peterson dans le chantier Calafate de Valence. Eilean, le ketch bermudien 1936 restauré par Officine Panerai, a commencé la compétition en 2010 et n'a manqué aucune édition à Minorque depuis. 

Le représentant olympique de la flotte est Bonafide, le seul bateau construit en 1898 après la jauge Godinet encore à flots; il est entré dans l’histoire de la voile française après avoir remporté la médaille d’or dans sa classe aux Jeux olympiques de Paris en 1900. 

Hispania, commandé au début du XXe siècle à l’architecte naval William Fife par le roi Alfonso XIII, est un récent exemple de parfaite restauration. Il est, avec la goélette aurique Sadko, l’un des deux représentants de la Fondation Isla Ebusitana basé à Port Sherry et consacrée à la préservation et la restauration des bateaux historiques. 

Ce ne sont que quelques exemples des bateaux exceptionnels présents à Mahón, comme l’indiquent les clubs organisateurs. «La neuvième Copa del Rey- Trophée Panerai continue de faire ses preuves avec la formidable flotte de bateaux classiques attendue à Mahón la semaine prochaine. C’est la plus grande régate de Minorque et, tout comme les clubs organisateurs, les institutions et notre sponsor Officine Panerai, toute l’île est prête à accueillir les équipages de ces voiliers qui incarnent l’histoire navale du siècle dernier. Nous invitons les locaux et les visiteurs à se rendre à l’exposition flottante afin de découvrir ces yachts légendaires.»

  • Cinquante voiliers classiques et d'époque mettent le cap sur Mahón pour la neuvième Copa del Rey Trophée Panerai
  • Cinquante voiliers classiques et d'époque mettent le cap sur Mahón pour la neuvième Copa del Rey Trophée Panerai

Elenco ultime news