Mariska, Jour de Fête, Sagittarius et Freya remportent l'édition de touts les records des Les Voiles d'Antibes

juin 2014

Quatre-vingt voiliers d'époque ont laissé une empreinte impérissable sur la première étape méditerranéenne du Panerai Classic Yachts Challenge 2014. Officine Panerai a été distingué pour son indéfectible engagement au service de la voile classique.

JUIN 2014 – Les voiliers Mariska (Big Boats), Jour de Fête (Époque), Sagittarius (Classiques) et Freya (Esprit de Tradition) ont remporté les montres Officine Panerai promises aux vainqueurs des Voiles d’Antibes, la première étape méditerranéenne de la dixième édition du Panerai Classic Yachts Challenge, le plus important circuit international réservé aux voiliers classiques et d'époque.

Pour la première fois en dix-neuf ans, quatre-vingt bateaux se sont retrouvés à Antibes, ce qui constitue le nouveau record de participation pour cette épreuve. Il était dit que tout contribuerait au succès de cette magnifique journée, jusqu'aux conditions météorologiques favorables à l'extrême avec des températures estivales et une légère brise, pour le plus grand bonheur des amateurs de voile ravis d'assister à une manifestation qui se dispute depuis neuf ans en ouverture du Circuit méditerranéen du Panerai Classic Yachts Challenge.

Afin de fêter dignement la longue amitié qui lie la marque florentine de Haute Horlogerie au rendez-vous traditionnel de la Côte d'Azur avec les voiliers d'époque, le maire d'Antibes Jean Leonetti et le président des Voiles d’Antibes Jacques Grima ont remis samedi 7 juin un prix spécial au PDG d'Officine Panerai Angelo Bonati, « pour l’indéfectible engagement [de Panerai] au service de la voile classique ». Il s'agit d'une reproduction de l'œuvre « Nomade » de l'artiste Jaume Plensa, dont l'original haut de huit mètres domine les fameux remparts d'Antibes, sur lesquels se situe le lounge Panerai et d'où il est possible d'admirer les maîtres des mers en action.

Mariska, qui a triomphé dans la catégorie Big Boats, est un cotre aurique long de 23 mètres, construit en 1908 dans le chantier Fife en Écosse. Il appartient à la classe des 15 mètres J.I. (Jauge internationale) dont seuls quatre exemplaires sont encore en état de naviguer. Il a repris la mer en 2009 après une restauration intégrale effectuée à La Ciotat, en France, par les Charpentiers Réunis Méditerranée. Mariska a devancé Moonbeam IV et Moonbeam of Fife au classement de sa catégorie.

Jour de Fête, le vainqueur de la catégorie Époque, est un sloop Marconi long de 15,85 mètres construit à Boston en 1930 et qui appartient à la classe Q, une catégorie aux coques étroites et effilées conçue selon les modalités d'un règlement de jaugeage développé en 1904. Ce bateau témoigne de l'attraction qu'exerce le Panerai Classic Yachts Challenge jusque sur les voiliers de l'autre côté de l'Atlantique. Jour de Fête n'en est pas à sa première participation au rendez-vous antibois : il avait déjà été aligné au départ en 2012 après avoir été transporté par cargo de Newport jusqu'en Méditerranée. Jour de Fête s'est également imposé dans son propre regroupement, les Époque Marconi C.

Le Sagittarius est désormais lui aussi un habitué du circuit. Ce sloop long de 12,41 mètres, construit en 1971 par le chantier Carlini de Rimini, est armé depuis plus de 40 ans par une même famille française. Outre quelques croisières au long cours vers la Grèce et la Turquie, il a participé à des régates historiques comme la Middle Sea Race et aux rassemblements de voiliers d'époque de Cannes et Imperia ainsi qu'aux Voiles d'Antibes à plusieurs reprises. Sagittarius a également dominé son propre regroupement, les Classiques Marconi Racer.

De construction plus récente, l'Esprit de Tradition Freya, long de 14,40 mètres, a été conçu en 2003 par le chantier Collingwood Boatbuilders de Liverpool sur les plans du bureau d'études Dixon Yacht Design. Ce bateau se caractérise par sa dérive mobile et son intérieur de pur style édouardien.

Chez les Classiques Marconi B, après trois victoires consécutives, c'est Ea, construit en 1952, qui s'est imposé. Construit par le fameux chantier Baglietto de Varazze, il a recommencé à participer à des régates en 2008 après une restauration intégrale effectuée par la société Sibma Navale à Imperia. Voici la liste des vainqueurs des autres regroupements : Arcadia (1969) chez les Classiques Marconi C, Chinook (1916) chez les Époque Auriques, Eileen (1938) chez les Époque Marconi A, Tomahawk (1938) chez les Époque Marconi B et enfin Pitch (2006) chez les monotypes Super Tofinou.

Après les Voiles d'Antibes, une partie de la flotte s'apprête à faire route vers Porto Santo Stefano en Toscane, où se déroulera la deuxième étape du Panerai Classic Yachts Challenge. Voici le calendrier des prochains rendez-vous : Argentario Sailing Week (Porto S. Stefano, IT, 19-22 juin), Vele d’Epoca a Napoli (Naples, IT, 2-6 juillet), Copa del Rey (Minorque, ES, 26-30 août), Vele d’Epoca di Imperia (Imperia, IT, 10-14 septembre), Régates Royales (Cannes, FR, 23-27 septembre). Les autres épreuves inscrites au calendrier sont la Panerai British Classic Week de Cowes (12-19 juillet) et les régates du Circuit Nord-américain (Marblehead Corinthian Classic Yacht Regatta, 8-10 août ; Nantucket Opera House Cup, 13-17 août; Newport MOY Classic Yacht Regatta, 29-31 août). 

  • Mariska, Jour de Fête, Sagittarius et Freya remportent l'édition de touts  les records des Les Voiles d'Antibes

Elenco ultime news